Un homme et une femme. Lui est un ancien militaire devenu policier spécialiste de la protection rapprochée. Elle est la secrétaire d’État à l’intérieur britannique. Le premier devient le garde du corps de la seconde. Un thriller intimiste et politique qui mérite qu’on se laisse prendre dans son engrenage.

Une intrigue en plein dans l’actualité

Dès les premières minutes de la série, le personnage principal du nom de David Dudd doit déjouer un attentat dans le train. Une femme porte une ceinture d’explosifs sur elle et veut faire sauter le wagon. David Dudd va prendre le risque de parler avec elle et l’inciter à renoncer à son attentat. La série se déroule à Londres dans un contexte tendu pour donner suite aux différents attentats qu’il y a eu dans plusieurs pays en Europe.

Un thriller politique

Après avoir déjoué l’attentat dans le train, David Dudd est affecté à la protection rapprochée de la ministre de l’intérieur britannique, Julia Montague. Alors que la menace terroriste est omniprésente, la ministre souhaite faire voter un texte de loi permettant d’espionner les réseaux sociaux de sa population, pour pouvoir arrêter les terroristes avant qu’ils agissent. On peut y voir les conflits au sein des différents partis politiques ainsi que les conflits entre la classe politique et la population britannique.

Un amour sous fond de complot

Alors que la menace terroriste est plus présente que jamais, la Belle et son garde du corps vont peu à peu à se rapprocher. Bien que David Dudd soit totalement opposé à la politique de Julia, cela ne va pas l’empêcher de ressentir une attirance pour cette ministre qui l’intrigue. D’autant qu’un complot en haut lieu semble prendre pour cible Julia. Ce complot visant à faire tomber la ministre avant que sa loi ne soit votée par les parlementaires britanniques.

Un héro traumatisé

La série mets en avant le syndrome post-traumatique qui touche les militaires quand ils reviennent chez eux. En effet, David Dudd, ancien vétéran d’Afghanistan n’arrive pas à se réadapter correctement à la vie en société. Son syndrome lui fait perdre sa femme avec qui ils sont séparés, l’empêche de dormir correctement la nuit et a fait naître en lui une paranoïa constante sur la sécurité, qui l’empêche de pouvoir être serein. Il doit mentir auprès de sa hiérarchie car il risque de faire une pause dans sa carrière le temps de se soigner.

BONUS : les anecdotes sur la série
  • Bodyguard est une série record pour la BBC, c’est celle qui a été la plus regardée en 2018, avec un démarrage réunissant 6,8 millions de téléspectateurs.
  • Le réalisateur de la moitié de la série est Français ! Il s’appelle Thomas Vincent et a déjà travaillé sur des séries telles que Borgia, Tunnel ou encore la fameuse série Versailles.
  • Richard Madden, jouant David Dudd s’est fait connaitre du grand public grâce à la série très populaire Game of Throne en jouant le personnage de Robb Stark.
  • Pour jouer au mieux son rôle de garde du corps de la ministre, Richard Madden s’est fait aider par de nombreux policiers et conseillers. Il a aussi pu échanger avec des gardes du corps ayant assuré la protection de célébrités.
  • Pour son rôle de Julia Montague, l’actrice Keeley Hawes s’est inspiré de l’ex-ministre de l’intérieur britannique, Amber Rudd.
  • Le tournage a été intense, six jours sur sept, 14h sur 24 pendant 5 mois, avec une partie durant l’hiver londonien.

La série est à voir de toute urgence ! Elle est disponible sur Netflix depuis octobre 2018 et comporte 6 épisodes d’une heure. Sa notation sur Allociné est excellente avec 4,4/5 pour la presse et 4,4/5 de la part des spectateurs. Dites-nous en commentaire si vous l’avez vu et ce que vous en avez pensé !